R&D sur le Jatropha en Afrique de l’Ouest

Bamako, Mali
1 100 000,00 Projet terminé

Type de projet

  • Assistance Technique

Thématiques

  • Recherche, formation et conseil agricole
  • Politiques publiques agricoles

Partenaires

  • AFD

Dates et montants

Date début du projet :

01 novembre 2011

Date fin du projet :

31 décembre 2015

Montant global du projet :

1 100 000,00 €

Le FFEM a confié au GIP Adecia la maitrise d'ouvrage du programme d'Appui au développement et à la structuration de la filière paysanne de Jatropha / Biocarburant (huile et biodiesel) en Afrique de l’Ouest (Mali et Burkina Faso). La finalité du Programme est de générer des revenus supplémentaires pour des exploitations familiales cultivant du Jatropha, utilisé pour produire un biocarburant (huile ou biodiesel) venant se substituer partiellement au gazole consommé dans les Etats d’Afrique de l’Ouest et permettant de réduire les importations d’hydrocarbures ainsi que les émissions de CO2. Il vise à :
  • Appuyer les institutions publiques nationales en charge des biocarburants à mettre en place des politiques publiques favorisant l’essor d’une filière durable, porteuse de développement économique et social.
  • Soutenir des opérateurs au Mali et au Burkina Faso pour établir des référentiels de résultats confirmés sur les performances de la filière
  • Favoriser la structuration de la filière
Les résultats des travaux d'étude et de recherche et développement menés sont disponibles sur le site d'Adecia aux adresses suivantes : Les projets de R&D ont permis de produire des résultats intéressants. Cependant, il est clair que certains projets n’ont eu que des résultats partiels du fait de leur période d’exécution trop limitée par rapport au développement du Jatropha dont la production progresse encore après 5 ans d’implantation. Il apparaît clairement que la filière a encore besoin d’affiner les référentiels technico-économique et de développer les potentialités du Jatropha, que ce soit par l’amélioration variétale ou l’amélioration des itinéraires techniques. Les essais réalisés dans le cadre du Programme constituent une base solide sur laquelle il est possible de s’appuyer. De nouvelles thématiques pourraient être étudiées, notamment la caractérisation des rôles environnementaux du Jatropha (ex : effets des haies sur l’érosion des sols, etc…). Le rôle des instituts de recherche nationaux a été primordial pour obtenir des résultats valorisables et pour apporter un suivi et une caution scientifique vis-à-vis des autorités. Pour ce qui concerne les politiques publiques, on retiendra que l’efficacité des actions dans ce domaine nécessite une relation de grande confiance qui s’est instaurée au fur et à mesure du déroulement du Projet. Grâce aux comités d'orientation et de suivi des projets de R&D et grâce à ce travail en amont de développement d’un partenariat étroit, il a été possible d'accompagner le Ministère de l’Energie du Burkina par une mission de renforcement du cadre législatif et réglementaire relatif aux énergies renouvelables dont l'huile de Jatropha fait partie. Les COS sont des instances de concertation dynamiques et constituent des bases solides pour la structuration d'une filière Jatropha en Afrique de l'Ouest.

Bénéficiaire(s)

Les bénéficiaires du programme en Afrique de l’Ouest sont les pouvoirs publics du Mali et du Burkina Faso, des opérateurs développant des projets de développement de la culture du Jatropha, et des instituts de recherche (IER au Mali et INERA au Burkina Faso).

Informations complémentaires (long terme)

Contact Adecia : monique.tran@agriculture.gouv.fr