Lancement du jumelage en Egypte «Modernisation de l’ARC»

Dans le cadre du partenariat entre l’Égypte et l’Union européenne, Monsieur Hosam El Moghazi, Ministre de l’Irrigation de l’Égypte, a présidé, le 8 septembre 2015 au Caire dans les locaux de l’ARC, la cérémonie de lancement du projet de jumelage visant la restructuration de la recherche agronomique égyptienne à travers la modernisation de l’Agricultural Research Center (ARC).

En présence de l’Ambassadeur de France en Égypte, Mr André Parent, Madame Valérie Baduel, adjointe à la directrice générale de l’enseignement et de la recherche (DGER/MAAF) et Monsieur Hervé Lejeune, chef de projet du jumelage (CGAAER/MAAF) pour la France, ont, à cette occasion, rappelé les enjeux fondamentaux de ce projet.

SONY DSC

 

L’ARC, pivot de la recherche agronomique en Égypte, devra réussir cette réforme administrative et institutionnelle afin que la recherche égyptienne permette l’amélioration de la compétitivité de l’agriculture et participe ainsi à objectif général d’amélioration de la sécurité alimentaire en Égypte. La France, en tant que chef de file de ce projet, fournira pendant les deux ans du projet l’expertise court-terme nécessaire à l’accompagnement de l’ARC.

Cette cérémonie a réuni une centaine de participants, les principaux responsables de l’ARC, les différents ministères publics concernés par ces questions ainsi que les représentants des universités et centres de transfert partenaires.

IMG_6514

 

A la suite du lancement officiel du projet, un atelier de travail d’une journée a été organisé par l’ARC le 9 septembre 2015 intitulé “Modernizing ARC: Exchanging experience to design a roadmap”. Ce séminaire avait comme objectif principal de faire travailler ensemble les principaux partenaires de l’ARC.

Regroupés par grande catégories d’acteurs (recherche ; formation ; conseil agricole/institut de transfert ; ONG/société civile ; Partenaires gouvernementaux), plus de soixante participants égyptiens accompagnés par des experts français (MAAF, IAVFF), italien et hollandais se sont exprimés pour une intensification de la coopération entre l’ARC et ses partenaires à travers la mise en place de groupe de travail et de plateforme collaborative commune dans l’objectif de mutualiser ressources (dans un contexte de diminution des soutiens) et compétences.

Le présent jumelage est apparu comme une nécessité pour affirmer la place attendue de l’ARC comme moteur du système rénové égyptien : Recherche – Formation – Développement.