Clôture du jumelage européen IGAO au profit du Ministère de l’Agriculture algérien

Financé par l’Union européenne dans le cadre de la politique de Voisinage européen et de l’Accord d’association UE-Algérie, le jumelage  » Renforcement du dispositif de reconnaissance de la qualité des produits agricoles par les signes distinctifs liés à l’origine (IGAO) » entre la France (Ministère de l’Agriculture appuyé par l’INAO, le Cirad, et les Chambres d’Agriculture), l’Italie et l’Algérie (Ministère de l’Agriculture), était doté de 1,4 million € et s’est déroulé de mai 2014 à août 2016.

Il a été clôturé officiellement le 19 juillet 2016 dernier à Alger, en présence du Secrétaire Général par Intérim du Ministère de l’Agriculture, de Madame la représentante de la Délégation de l’Union européenne à Alger, de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Italie en Algérie ainsi que les représentants du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Ambassade de France, du P3A et de l’ensemble des institutions impliquées dans ce jumelage et dans 2 autres jumelages européennes dans le domaine vétérinaire (impliquant également le MAAF).
L’objectif était de doter l’Algérie, dans le cadre de sa politique de développement agricole et rural d’un dispositif de reconnaissance, de contrôle, de protection et de promotion des produits agricoles sous appellation d’origine et indications géographiques. Ceci impliquait l’atteinte de quatre résultats : la rédaction des textes juridiques cohérents avec la réglementation communautaire, la mise en place des institutions nécessaires, la formation des fonctionnaires et des professionnels mais aussi, la reconnaissance de trois produits pilotes de datte, olive de table et figue.

Le jumelage a mobilisé 33 experts français, italiens et autrichiens pour 435 jours d’appui aux fonctionnaires et professionnels agricoles algériens. Il a permis de rédiger les textes mis à la signature du Gouvernement algérien, la création du comité national chargé de reconnaitre les produits, la formation de ses membres et des fonctionnaires et responsables professionnels impliqués (y compris en régions) et de faire reconnaitre en indications géographiques deux produits pilotes (datte Deglet Nour de Tolga et figue sèche de Béni Maouche) en reconnaissance et le troisième (Olive de Sig) en réflexion très avancée.

Il a aussi permis de bâtir la stratégie de communication du Ministère sur ce domaine et de former les agents des instituts techniques chargés du contrôle. Des séminaires en France et en Italie ont permis aux producteurs et aux agents publics de se familiariser avec les expériences européennes.

Bâtir un tel système en deux ans, le rendre opérationnel, développer la culture des indications géographiques et accompagner positivement les réflexions de trois groupes de producteurs dans trois régions différentes est un beau succès à mettre au crédit des experts algériens, français, italiens et autrichiens qui se sont beaucoup mobilisés.

M. Jean-Louis BUER était le Chef de projet Jumelage IGAO, et Philippe Decesse le CRJ basé à Alger.

Téléchargez ici la Brochure de capitalisation du Jumelage européen Algérie / IGAO.