Cérémonie d’ouverture de l’entrepôt frigorifique (entrepôt réfrigéré), remise des machines et dégustation de pommes de terre


Dans le but de modifier les méthodes de production et d’accroître le rendement en pommes de terre en Ouzbékistan, dans le cadre du projet «Développement durable des zones rurales d’Ouzbékistan», financé par l’Union européenne, un projet pilote a été lancé pour le développement d’une chaîne valeur ajoutée de la production de pommes de terre dans les régions d’Andijan et de Namangan.
La pomme de terre est une culture agricole très connue en Ouzbékistan. Lorsque la capacité de production locale de pommes de terre n’est pas suffisante pour répondre à la demande, le marché intérieur a été approvisionné en une variété de pommes de terre importées de pays voisins. L’une des principales raisons des faibles rendements et de l’instabilité de la production tient à une logistique inappropriée lors de l’importation de plants de pommes de terre, à un niveau de compétences insuffisant dans les exploitations dekhkan, en particulier dans le domaine de la lutte antiparasitaire, et au non-respect des processus de stockage technologique, ce qui a des conséquences négatives. affecte la qualité et la durée de la durée de conservation des produits fabriqués.


Le 16 novembre, une cérémonie d’inauguration d’un entrepôt frigorifique a eu lieu afin de présenter différentes technologies permettant de stocker correctement les semences de pommes de terre destinées à l’alimentation humaine et à la nourriture, construites et équipées dans le cadre du projet «Développement durable des zones rurales d’Ouzbékistan», financé par le Fonds européen de développement. Union et mis en œuvre par le consortium avec le soutien du partenaire principal du ministère de l’Économie d’Ouzbékistan, avec la participation de la coopérative de producteurs de pommes de terre « Innovatsion Agro Servis ».
La cérémonie a été présidée par le directeur de la coopérative, M. Murat Kamilov, par l’ambassadeur Eduards Stiprais, chef de la délégation de l’Union européenne en Ouzbékistan et par le chef adjoint du département des transformations structurelles de l’agriculture, Mme Feruza Abdusamatova. L’Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la France, Mme Violen de Villemore, Coordinatrice régionale pour les programmes pour l’Asie centrale de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, M. Torsten Brezina, coordinateur de projet de l’Agence française pour le développement de Coopération internationale dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et du développement rural (ADECIA), des représentants des ambassades de l’Italie et de la France, ainsi que du Bureau national de coordination de l’assistance technique à la Commission de l’Union européenne en Ouzbékistan et de l’Association des producteurs de pommes de terre du Canada. Ouzbékistan.
Dans le cadre du lancement, des équipements de remorques pour la récolte des pommes de terre ont été remis à la coopérative de producteurs de pommes de terre afin de familiariser les agriculteurs avec les nouvelles opportunités et les nouvelles technologies de l’agriculture. À la fin de la cérémonie, les participants ont pu goûter de nouvelles variétés de pommes de terre cultivées en Ouzbékistan à partir de graines importées de France.

Brève information sur le projet
Le projet «Développement durable dans les zones rurales d’Ouzbékistan», financé par l’Union européenne, est mis en œuvre par Deutsche Gesellschaft fuer Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, l’agence française pour le développement de la coopération internationale dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et du développement en milieu rural. (ADECIA), l’Association italienne des éleveurs d’animaux et le Centre pour le développement des entreprises et le développement des cadres (CEED).
Le projet a débuté en 2016 avec l’aide du ministère de l’Économie de la République d’Ouzbékistan, principal partenaire du projet. Le projet porte notamment sur le développement d’une chaîne de production de pommes de terre, l’horticulture et l’élevage et met en œuvre des activités dans les régions de Syrdarya, Kashkadarya, Jizzakh, ainsi que dans la vallée de Fergana. En outre, le projet travaille sur le développement institutionnel et améliore la capacité des autorités régionales et locales en matière de planification du développement régional.

But et progrès de la mise en œuvre
L’agence française ADECIA est le principal exécutant du projet dans la chaîne de valeur de la pomme de terre dans les régions d’Andijan et de Namangan.
Les activités de projet dans ce secteur visent à:
– Développer un système de protection des plantes et étudier les bonnes pratiques de culture de la pomme de terre;
– Créer une plateforme pour étudier les variétés adaptées à la plantation;
– Démontrer des technologies de récolte et de stockage de la pomme de terre;
– Élargir l’accès au marché

En coopération avec la branche régionale Andijan de l’Institut de recherche sur la production de légumes, la production de pommes de terre et de melons et de courges et l’Institut agricole d’Andijan, quatre parcelles de démonstration ont été créées dans le cadre du projet afin de tester de nouvelles variétés de pommes de terre. Un site de démonstration a été créé sur la base de l’Institut de recherche sur la production de légumes, de pommes de terre et de courges et trois sites sur la base de trois exploitations privées situées dans les districts de Jalakuduk et Bulokboshinsky dans les régions d’Andijan et de Yangikurgan, dans la région de Namangan.
Le projet a également initié la création d’une coopérative de producteurs de pomme de terre, Innovatsion Agro Servis, et en 2018, a lancé conjointement la construction et l’équipement d’un entrepôt frigorifique de 100 tonnes destiné à stocker la pomme de terre et ses semences. Entre 2017 et aujourd’hui, 19,5 tonnes de semences de pommes de terre de sept variétés importées de France ont été achetées et plantées. Parallèlement, tout au long de la période de mise en œuvre, des experts internationaux ont dispensé une formation à la préparation des sols, à la lutte contre les engrais et aux insectes nuisibles, ainsi qu’une formation aux techniques de récolte, de stockage et de transformation de la pomme de terre.